Patrimoine

La commune de Rustrel (2 826 ha) se caractérise par un patrimoine riche de sa diversité et largement réparti sur son territoire, avec ses "sites naturels et lieux historiques".

Elle est bordée au nord par les Monts de Vaucluse, rocheux, couverts de chênes verts et coupés de combes. Ils culminent à plus de 1000 m avec la Grande Montagne et Castillon.

Un vaste oppidum préromain occupe le sommet du Massif du Pointu à près de 900 m d'altitude.

Au sud de la commune, c'est l'Ubac, massif de moindre altitude (550 m) avec les sites des anciennes carrières d'ocre intensément exploitées de 1880 jusque vers 1950. Aujourd'hui, c'est le Colorado provençal ouvert en partie au public qui le découvre en parcourant des sentiers réaménagés en 2009.

Au centre s'étend la vallée cultivée de la Doa. C'est un torrent utilisé autrefois pour les chantiers d'ocre et l'arrosage des jardins. Plus anciennement, il actionnait des moulins à grains aujourd'hui en ruines ou disparus.

Trois lavoirs alimentés par des sources existent encore : ceux en eau de Bouvène et des Viaux et celui d'Istrane, susceptible de l'être à nouveau.

Les vestiges du Prieuré St Julien du XIIe siècle, construit sur un ancien site gallo-romain, se situent à l'ouest de la vallée de la Doa. C'est un site privé qui ne se visite pas.

Dans le village, au pied des Monts de Vaucluse et depuis 2006, une "promenade de l'eau" permet également de découvrir l'église romane du XIIe siècle, le Château-mairie du XVIe siècle, le Moulin à l'huile du XVIIIe, ouvert au public durant l'été (voir horaires en mairie), et le Castelet (privé) de style Renaissance.

En 2009, au nord-est, dans le Massif du Pointu, le Sentier de la Baume de Midi a été créé en hommage aux forestiers d'antan par la mise en valeur de vestiges liés à la production de charbon de bois. Un point de vue exceptionnel sur le Colorado provençal s'offre au promeneur depuis la table de lecture du paysage.

Les deux sentiers toponymiques de la Grande Montagne, au nord-ouest de la commune, ont été ouverts au public lors des Journées du Patrimoine de 2011. Six tables de lecture de paysage et deux dépliants permettent de découvrir de nombreux lieux-dits qui identifient cette partie de la commune et lui conférent son âme.

Cette mise en valeur progressive du patrimoine communal s'étendra ultérieurement au quartier de Notre Dame des Anges, déjà accessible, riche de sa nature, de sa chapelle romane et du site privé ne se visitant pas, de l'une des deux usines de fer qui fonctionnèrent de 1840 à 1885.

Là encore, un point de vue exceptionnel permet de découvrir une très grande partie du territoire communal.

Enfin, dans la Grand Combe, lieu chargé d'histoire où se situait l'ancien village médiéval aujourd'hui sans vestiges, devenu Villevieille, le Poste de Conduite et de Tir des fusées nucléaires du Plateau d'Albion, enfoui sur plusieurs kilomètres sous la Grande Montagne, opérationnel de 1970 à 1995, a été reconverti avec succès en Laboratoire Souterrain à Bas Bruit (L.S.B.B.), où s'étudient astrophysique, hydrologie, sismologie et géophysique. Le site est partiellement ouvert aux visiteurs lors des journées de la Science et du Patrimoine.




Le moulin à huile

(vous pouvez cliquer sur l'image pour la télécharger)